lundi 2 mai 2011

Béatification de Jean Paul II


C’est hier, 1er mai, que Jean Paul II a été béatifié à la basilique Saint Pierre de Rome. Un honneur mérité pour cet homme qui laisse derrière lui 6 ans après sa mort l’image d’un homme bon, ouvert d’esprit et tolérant.


Mais on le dit aussi porteur de miracle; comme en témoignent les nombreux miracles qu’on lui attribue.
Le premier témoignage est celui d’un jeune garçon polonais atteint d’un cancer au rein, amené en chaise roulante pour prier sur la tombe de Jean-Paul II… À peine sorti de la basilique Saint-Pierre, il déclara à ses parents: « Je veux marcher ». Il s’est levé et a commencé à marcher.
Le second témoignage a été rapporté par le prêtre d’un hôpital américain, à Cleveland. Il s’agissait d’un homme âgé de 26 ans, grièvement blessé à la tête au cours d’un braquage et qui a survécu après avoir reçu un chapelet béni par le pape défunt.
Le dernier et le plus connu, c’est la guérison de cette infirmière atteinte de la maladie Parkinson. Après la mort de Jean-Paul II, devant la dégradation rapide de sa santé, les religieuses de l'Institut des Maternités Catholiques avaient demandé à Dieu, par l'intercession du pape défunt, la guérison de leur Sœur, alors âgée de 44 ans. La guérison s'est produite deux mois après la mort de Jean-Paul II, entre le 2 et le 3 juin 2005. Soudaine, totale, et médicalement inexplicable. Dans la nuit du 2 au 3 juin, elle aurait été guérie totalement de sa maladie, ressentant une présence particulière de Jean-Paul II au cours de sa prière du matin. Á partir de midi, elle n'a plus pris de traitement, ne ressentant aucune réaction à cet arrêt. Tous les examens effectués depuis, ont attesté la disparition totale des symptômes, l'absence de séquelles et de rechutes.Le miracle a été reconnu le 14 janvier 2011 par Benoit XVI.

Lors de ses déplacements, mais également au cours d'audiences au Vatican, le Pape a aussi eu l'occasion de rencontrer la plupart des chefs d'État en place et des dirigeants politiques, comme les présidents américains, les leaders européens, Mikhaïl Gorbatchev, Yasser Arafat ou encore Fidel Castro.
Il a tenu le rôle de médiateur (entre l'Argentine et le Chili) et tenté à plusieurs reprises d'arrêter la guerre, notamment par de nombreux appels aux dirigeants au sujet des conflits du Golfe (1991), de la Yougoslavie (1993-94), du Moyen-Orient, de l'Afghanistan (2001), de l'Irak (2003). Il a réuni les chefs religieux à Assise pour prier pour la paix (1986 et 2002).


" Le pape Jean-Paul II est devenu la voix la plus puissante d'espérance et de justice que nous ayons jamais entendue. Il a voyagé inlassablement pour apporter son message à chaque coin de la terre. Il a été l'ami des opprimés, des pauvres, des malades, de ceux qui ont faim. Il a été le champion de la dignité et de la centralité de tout être humain, membre égal de la famille humaine. A une période où la globalisation suscite de profonds sentiments qui vont de l'euphorie à la consternation, il nous a offert un concept alternatif : la globalisation de la solidarité." 
Discours de Kofi A. Annan aux Nations Unies - 18 mai 2000


Et c’est donc dans ce contexte que sera érigé le 5 octobre prochain une statue de Jean Paul II sur l’esplanade de la basilique Fourvière à Lyon, soit 25 ans jour pour jour après son passage à Fourvière.
C’est la fondation de Fourvière qui est à l’origine de ce projet de 200.000 euros entièrement financé par le mécénat.
Après trois mois de travail, le sculpteur Elisabeth Cibot, basée dans le Val-de-Marne, est sur le point d’achever l’œuvre : 3,05 mètres de haut pour un socle de 1,50 mètre.

Cette statue n’est encore pas sortie, mais fait déjà beaucoup parlée d’elle. Certain y voit une insulte à la laïcité, et parle d’intervention de la religion dans la sphère publique. Un argument recevable puisque la statue placée sur la colline de Fourvière sera visible dans l’ensemble de la ville. Les autres avancent le fait qu’elle sera érigée sur le terrain de la basilique, un terrain privé ; et financée par des fonds privés .

Les positions sont nombreuses, et il est difficile d’avoir un avis objectif sur la question.
Pour ma part, je crois qu’il faut considérer Jean Paul II avant tout comme un homme qui a apporté espoir et tolérance dans le monde entier et pas uniquement comme un religieux ; et que cette statue est un moyen de le remercier et de lui rendre hommage pour l’ensemble des choses qu’il a accompli.

Et vous, qu’en pensez vous ?

7 commentaires:

Zoe de gaia a dit…

vOTRE BLOG EST TRÉS INFORMATIC...
MERCI POUR VOTRE BLOG...EST SUBLIME...

BISOUS

Je m'appelle Robson. Je voudrais montrer ma vision personnelle de la mode à Paris. J'ai créé le blog: WWW.ZOEDEGAIA.BLOGSPOT.COM .J' espère que vous apprécierez la visite.

Mrbouclesdor a dit…

Excellent article !

Catholique depuis toujours, je suis très enthousiaste à l'idée de ce nouveau monument d'un pape bien plus ancré dans son époque que benoit XVI même si ils ont chacuns leurs défauts...

Anonyme a dit…

Merci pour votre article je connais au moins 5 personnes qui savent désormais que le pape a fait des miracles et qui n'en reviennent toujours pas...

Mes collègues !

Merci pour cette part de culture journaliére

Julie a dit…

Bravo pour cet article très détaillé et très réfléchi!

fotutata nella a dit…

c très emouvant de lire des informations sur le pape jean paul 2, et j'aurais voulu le voir en vrai

fotutata nella a dit…

gros bisou jean paul 2 et repose en paix

So.mystic a dit…

Merci à vous pour votre soutien et vos adorables commentaires !

A très bientôt !

So.Mystic